caste


caste

caste [ kast ] n. f.
• 1659; port. casta (XVIe) « caste hindoue »; fém. de casto « pur »
1Classe sociale fermée, observée d'abord en Inde. La caste des prêtres ( brahmane) , celles des guerriers, des bourgeois, des artisans. Les parias étaient hors castes ( intouchable) . « Répulsion, hiérarchie, spécialisation héréditaire, l'esprit de caste réunit ces trois tendances » (C. Bouglé).
2Péj. Groupe social attaché à ses mœurs et à ses privilèges et qui exclut toute personne étrangère. clan. Esprit, orgueil, préjugés de caste. « Tout orgueil nobiliaire, tout fanatisme de caste semble mesquin » (Larbaud).
3Zool. Groupe d'individus spécialisés par leur morphologie et leur fonction. Les trois castes des abeilles.

caste nom féminin (portugais casta, race) Groupe social endogame, ayant le plus souvent une profession héréditaire et qui occupe un rang déterminé dans la hiérarchie d'une société. Péjoratif. Groupe qui se distingue par ses privilèges et son esprit d'exclusive à l'égard de toute personne qui n'appartient pas au groupe : Esprit de caste. Chacune des trois formes adultes des insectes sociaux : femelle (ou reine), mâle et neutre (ouvriers, soldats). ● caste (synonymes) nom féminin (portugais casta, race) Groupe qui se distingue par ses privilèges et son esprit...
Synonymes :

caste
n. f.
d1./d Chacune des quatre classes sociales dans la société hindoue.
d2./d En Afrique occ., groupe social caractérisé par une activité artisanale ou artistique. Les forgerons, les pêcheurs, les griots, forment trois castes distinctes.
Femme, homme de caste, non noble.
d3./d Classe, groupe social fermé qui cherche à maintenir ses privilèges, à préserver ses caractères. Avoir l'esprit de caste.

⇒CASTE, subst. fém.
A.— INSTITUTIONS
1. [Chez certains peuples, et princ. et Inde] Division héréditaire de la société en principe rigoureusement fermée dans son organisation, ses usages, ses droits propres et dont la distinction hiérarchique est généralement déterminée par le genre d'activité. La caste des Bramanes, des guerriers, des marchands, des agriculteurs. Le damra de caste infâme, qui seul a le droit de fournir le feu (J. LORRAIN, Monsieur de Phocas, 1901, p. 341) :
1. ... l'idée d'hérédité est inhérente à l'idée de caste. Parcourez le monde; prenez tous les pays dans lesquels le régime des castes s'est produit, dans l'Inde, en Égypte; vous verrez partout la caste essentiellement héréditaire; c'est la transmission de la même situation, du même pouvoir de père en fils. Là où il n'y a pas d'hérédité, il n'y a pas de caste, il y a corporation; l'esprit de corps a ses inconvéniens, mais est très-différent de l'esprit de caste. (...). Au système de caste, au fait de l'hérédité, est attaché inévitablement le privilège; cela découle de la définition même de la caste. Quand les mêmes fonctions, les mêmes pouvoirs deviennent héréditaires dans le sein des mêmes familles, il est clair que le privilège s'y attache, que personne ne peut les acquérir indépendamment de son origine.
GUIZOT, Hist. gén. de la civilisation en Europe, 1828, pp. 16-17.
2. P. ext. (en Occident), péj. Classe fermée de la Société, soucieuse de préserver ses droits ou ses privilèges. La classe bourgeoise et la caste nobiliaire (SANDEAU, Sacs et parchemins, 1851, p. 17). Caste (...), c'est-à-dire constitution d'une oligarchie fermée, en dehors du reste de la nation (CLEMENCEAU, Vers la réparation, 1899, p. 79) :
2. Il y avait dans la Revue de Paris (fragment de Michelet sur Danton) un jugement sur Robespierre qui m'a plu. Il le signale comme étant, de sa personne, un gouvernement; et c'est pour cela que tous les gouvernementomanes républicains l'ont aimé. La médiocrité chérit la règle; moi je la hais. Je me sens contre elle et contre toute restriction, corporation, caste, hiérarchie, niveau, troupeau, une exécration qui m'emplit l'âme, et c'est par ce côté-là peut-être que je comprends le martyre.
FLAUBERT, Correspondance, 1853, p. 337.
3. Si l'on fait attention que la noblesse, après avoir perdu ses anciens droits politiques, et cessé, plus que cela ne s'était vu en aucun autre pays de l'Europe féodale, d'administrer et de conduire les habitants, avait néanmoins, non seulement conservé, mais beaucoup accru ses immunités pécuniaires et les avantages dont jouissaient individuellement ses membres; qu'en devenant une classe subordonnée elle était restée une classe privilégiée et fermée, de moins en moins, comme je l'ai dit d'ailleurs, une aristocratie, de plus en plus une caste, on ne s'étonnera plus que ses privilèges aient paru si inexplicables et si détestables aux Français, et qu'à sa vue l'envie démocratique se soit enflammée dans leur cœur à ce point qu'elle y brûle encore.
TOCQUEVILLE, L'Ancien Régime et la Révolution, 1856, p. 312.
Ensemble d'individus unis par les mêmes intérêts, la même profession, la même origine, le même sexe, etc. Une drôle de caste que celle des gens de goût (FLAUBERT, Correspondance, 1852, p. 53). La caste médicale (FLAUBERT, Correspondance, 1877, p. 13). La caste des gens du monde (PROUST, Le Côté de Guermantes 2, 1921, p. 571). Les écrivains (...) de même caste (COCTEAU, Poésie critique 2, Monologues, 1960, p. 40). La famille est un bien, la famille caste est un mal (LEROUX, De l'Humanité, t. 1, 1840, p. 178) :
4. ... quand la protection masculine ne s'étend plus sur elle, la femme est désarmée en face d'une caste supérieure qui se montre agressive, ricanante ou hostile.
S. DE BEAUVOIR, Le Deuxième sexe, 1949, p. 189.
SYNT. Régime, système de(s) castes; caste aristocratique, militaire, noble, sacerdotale, supérieure; esprit, orgueil, préjugés de caste.
B.— P. anal., ENTOMOL. [Dans certaines sociétés d'abeilles, fourmis, termites] Groupe d'individus spécialisés dans une fonction (reine, ouvrière, soldat, etc.).
Rem. Attesté ds Lar. encyclop., QUILLET 1965, SÉGUY 1967, HUSSON 1970, QUILLET Suppl. 1971.
Prononc. et Orth. :[kast]. Ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. [1615 caste « race » (F. PYRARD, Voyage, II, p. 60 ds ARV., p. 168) sens éphémère]; 1659 « classe de la société hindoue » (A. DE WICQUEFORT, Voyage de J. A. de Mandelslo aux Indes orientales, trad. de l'all., II, p. 205, ibid., p. 169 : Castes de Benjans [en it. ds le texte]); av. 1667 (J. THEVENOT, Troisième partie des voyages, p. 38, ibid. : caste ou tribut [sic]); d'où 1789 « classe sociale » en gén. (SIÉYÈS, Qu'est-ce que le Tiers-État? p. 29). Empr., de même que les corresp. des autres lang. européennes, au port. casta « race » (d'abord en parlant d'animaux, dep. XVe s. d'apr. MACH.), puis « classe de la société hindoue » (dep. 1516, Barbosa ds DALG.), d'orig. controversée. L'hyp. d'une substantivation de l'adj. casta « chaste », fém. de casto, du lat. castus « id. » (FEW t. 2, 1, p. 479a; BL.-W.5; REW3 n° 1751) ne rend pas compte du sens apparu d'abord en port. et dans les autres lang. ibér. (cat. casta « race » au XVe s. ds ALC.-MOLL., esp. casta « race » et « procréation, reproduction » dep. début XVe s. ds AL. et COR.). Se fondant sur ce sens originel des lang. ibér., COR., suivi par EWFS2, propose comme étymon un got. Kasts, corresp. à l'a. nord. . « tas; tas de bois » se rattachant au verbe a. nord. kasta (FALK-TORP, s.v. Kaste, DE VRIES Anord., s.v. kasta et ) d'où l'angl. to cast « jeter » et le subst. verbal cast « action de jeter » et « ce que l'on jette » attesté en m. angl. 1450 dans le syntagme caste of hawkys « couple, groupe de faucons que l'on lance ensemble sur la proie ». Fréq. abs. littér. :571. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 956, b) 849; XXe s. : a) 932, b) 595. Bbg. ARV. 1963, pp. 168-170. — BOULAN 1934, p. 58.

caste [kast] n. f.
ÉTYM. 1659; portugais casta « caste hindoue », (XVIe); fém. de casto « pur », p.-ê. du lat. castus « pur, sans mélange ».
1 Se dit des classes très fermées de la société hindoue (aujourd'hui — et depuis Gandhi — théoriquement abolies). || La caste des prêtres ( Brahmane), celle des guerriers, celle des bourgeois, celle des artisans, divisions hiérarchiques de la société hindoue. || Les castes et sous-castes. || Les parias ou intouchables sont hors-caste (n'appartiennent à aucune caste).
1 Un certain honneur que des préjugés de religion établissent aux Indes, fait que les diverses castes ont horreur les unes des autres (…) il y a tel Indien qui se croirait déshonoré s'il mangeait avec son roi.
Montesquieu, l'Esprit des lois, XXIV, XXII.
2 Péj. Classe élevée de la société considérée comme ayant un esprit d'exclusion et désireuse de préserver ses droits ou ses privilèges. Clan, classe. || La caste de qqn, sa caste. || Il a les préjugés de sa caste. || Esprit, orgueil, préjugés de caste. || Caste nobiliaire.
2 Il n'y a plus de castes, de races, d'épidermes aristocrates. Il n'y a plus chez nous que des gens riches et des gens pauvres. Aucun autre classement ne peut différencier les degrés de la société contemporaine.
Maupassant, La Vie errante, I, p. 7.
3 (…) les bourgeois d'alors se faisaient de la société une idée un peu hindoue, et la considéraient comme composée de castes fermées où chacun, dès sa naissance, se trouvait placé dans le rang qu'occupaient ses parents, et d'où rien, à moins des hasards d'une carrière exceptionnelle ou d'un mariage inespéré, ne pouvait vous tirer pour vous faire pénétrer dans une caste supérieure.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. I, p. 28.
4 (…) tout orgueil nobiliaire (…) tout fanatisme de caste semble mesquin (…)
Valery Larbaud, Fermina Marquez, p. 12.
5 En Allemagne aussi, la caste militaire essaie de torpiller la paix.
Martin du Gard, les Thibault, t. IX, p. 267.
Groupe d'individus unis par la même profession, les mêmes intérêts. || La caste médicale. || La caste des gens de lettres.
3 Zool. Chez les insectes, Ensemble d'individus spécialisés dans une fonction (reine, ouvrière, soldat…). || La caste chez les abeilles, les guêpes, les fourmis, les termites.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • caste — caste …   Dictionnaire des rimes

  • Caste — Caste, n. [Pg. casta race, lineage, fr. L. castus pure, chaste: cf. F. caste, of same origin.] 1. One of the hereditary classes into which the Hindu are divided according to the laws of Brahmanism. [1913 Webster] Note: The members of the same… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • caste — caste; caste·less; in·ter·caste; non·caste; sub·caste; …   English syllables

  • caste — CASTE. s. f. On appelle ainsi Les Tribus dans lesquelles sont divisés les Idolâtres des Indes Orientales. La Caste des Bramines. La Caste des Banians …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • caste — (n.) 1550s, a race of men, from L. castus chaste, from castus pure, cut off, separated, pp. of carere to be cut off from (and related to castration), from PIE *kas to , from root *kes to cut. Application to Hindu social groups picked up by… …   Etymology dictionary

  • caste — [kast, käst] n. [Fr < Port casta, breed, race, caste < L castus, pure, chaste, orig., cut off, separated, pp. of carere, to be cut off from < IE base * k̑es , to cut > MIr cess, spear] 1. any of the distinct, hereditary Hindu social… …   English World dictionary

  • caşte — CÁŞTE s. v. casă. Trimis de siveco, 13.09.2007. Sursa: Sinonime  cáşte s.f. – În tipografie, lumina paginii. germ. Kasten, prin intermediul pol. kaszta, sau al mag. kásta (Cihac, II, 45). Trimis de blaurb, 04.01.2007. Sursa: DER …   Dicționar Român

  • caste — [ka:st US kæst] n [U and C] [Date: 1500 1600; : Portuguese; Origin: casta race , from casto pure , from Latin castus; CHASTE] 1.) one of the fixed social classes, which cannot be changed, into which people are born in India ▪ the caste system 2.) …   Dictionary of contemporary English

  • Caste — Porté en Provence (84, 13), le nom correspond à l adjectif chaste , sans doute employé comme nom de personne (voir Casto). On ne le confondra pas avec Casté (Sud Ouest), qui est pour sa part une probable variante de Castet (voir ce nom) …   Noms de famille

  • caste — caste. См. каста. (Источник: «Англо русский толковый словарь генетических терминов». Арефьев В.А., Лисовенко Л.А., Москва: Изд во ВНИРО, 1995 г.) …   Молекулярная биология и генетика. Толковый словарь.